AU QUOTIDIEN

Crédit & réduction d’impôt : comment s’y retrouver

06 mai 2021
3 MIN

Crédit, réduction d’impôt ou déduction fiscale… Certaines de vos dépenses vous permettent de réduire votre imposition. Décryptage.

Le crédit d’impôt, qu’est-ce que c’est ?

Saviez-vous qu’il existe plusieurs mécanismes fiscaux permettant de réduire son impôt ? Il est parfois difficile de s’y retrouver. Ainsi le crédit d’impôt et la réduction d’impôt sont assez proches. Ils correspondent à une somme déduite de votre impôt sur le revenu (IR). 
Le crédit d’impôt donne lieu à un remboursement par le Trésor Public dès lors que son montant est supérieur à l’impôt que vous devez. L’État vous versera alors le surplus (à partir de 8 euros), voire la totalité du montant du crédit d’impôt si vous n’êtes pas imposable. Vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt quand vous réalisez certains travaux dans votre résidence principale ou encore si vous faites garder vos enfants en crèche ou à domicile.

Le crédit d’impôt est plafonné et ses règles d’éligibilité sont très précises. Par exemple, si vous et votre conjoint employez une aide à domicile pour épauler vos parents âgés, cela vous donne droit, sous conditions, à un crédit d’impôt de 50 % des sommes engagées, limité à 12 000 euros de dépenses, soit un crédit d’impôt maximal de 6 000 euros par foyer fiscal.

La déduction fiscale pour réduire le montant à déclarer 

La déduction fiscale est très différente dans son fonctionnement. 
Son montant est déduit directement des revenus catégoriels reportés sur la déclaration. Elle s’applique donc directement sur le montant du revenu imposable, pour compenser des frais ou des charges. Si vous déclarez des frais professionnels, par exemple, vous déduisez ces sommes de votre revenu imposable sous certaines limites et conditions. 
Il existe aussi certains mécanismes d’imputation sur le revenu brut global. Par exemple, les propriétaires bailleurs peuvent déduire les déficits fonciers* (autre que les intérêts d’emprunt) générés par la location des biens immobiliers sur leur revenu global dans la limite annuelle de 10 700 €.

Zoom sur la réduction d’impôt

La réduction d’impôt vous sera accordée, notamment, si vous faites un don aux associations éligibles ou si vous avez réalisé un investissement locatif dans le cadre des dispositifs des lois PINEL ou DUFLOT.

La réduction d’impôt ne donne jamais lieu à un remboursement. Lorsque le montant de la réduction d’impôt dépasse le montant de votre impôt dû, celui-ci est ramené à 0 euro. Vous ne payez aucun impôt, mais vous pourrez « perdre » la partie non utilisée de la réduction d’impôt si aucun dispositif de report sur les années suivantes n’est prévu. Vous l’aurez compris, la réduction d’impôt est un dispositif qui n’est pas intéressant pour les personnes non imposables. 

Bon à savoir

Avec la mise en place du prélèvement à la source, les réductions et crédits d’impôt continuent d’être pris en compte dans le calcul de l’impôt sur le revenu. Ils sont calculés sur la base des dépenses indiquées dans la déclaration annuelle de revenus et imputés avec une année de décalage. 


Les dépenses éligibles doivent donc être renseignées sur la déclaration des revenus. Si vous êtes bénéficiaire de certains dispositifs (par exemple emploi d’un salarié à domicile) donnant lieu à un crédit ou une réduction d’impôt, vous pourrez percevoir un acompte de 60 % dès janvier 2022.
Le montant de cette avance est calculé sur la base de la situation fiscale de l'année antérieure, soit celle de 2020. 


Ce dispositif d’avance ne concerne pas, par exemple, le crédit d'impôt transition énergétique (CITE) ou la réduction d'impôt liée à la souscription au capital d'une PME : tous deux viennent en diminution du solde d’impôt sur le revenu à payer à partir du mois de septembre.